Il existe des ressources dans les livres et l’internet ainsi que des DVDs qui pourrait me permettre
d’apprendre la fabrication du canot. Il existe aussi des artisans de canot d’écorce qui offre des cours
d’apprentissage mais la plupart n’offre pas ce don je cherche vraiment.  

Mon histoire débute comme ceci….

Suite à la réalisation que je ne peux pas me permettre de participer à l’expédition cet été, je me suis donné
permission d’apprendre à fabriquer un canot d’écorce. J’ai une liste d’artisans disponible, mais je cherche
devenir un apprenti. Comme par hasard, lors d’une présentation à une école à Mattawa, j’ai rencontré une
femme au nom de Diane Labelle. Elle m’informe que son frère Marcel et son père Roger sont à deux coins
de rue de l’école et fabrique un canot d’écorce.  Je tente ma chance à les rencontrer avec l'intention de
visiter seulement pour une quinzaine de minutes.  À ma surprise, je reconnais Roger Labelle qui a participé
dans la deuxième émission de Destination Nor’ouest. Il nous a présenté son fameux leather bark. Marcel et
Roger travaillent un beau canot d’écorce de 14 pieds et sont à l’étape de placer les varangues (les côtes du
canot). La visite d’une quinzaine de minutes s’étendit sur trois heures et voila le début d’une amitié.

Au printemps, je communique avec Marcel Labelle
www.birchbarkcanoes.ca  et je lui demande s’il est
intéressé d’avoir un apprenti? Nous nous sommes rencontré en personne pour discuter cette nouvelle
aventure. Marcel voulait savoir qu’est-ce qui me poussait à vouloir apprendre ce métier de lui, surtout avec
toute l’information de disponible ainsi que mon expérience avec ce genre de canot? Je ne veux pas
simplement fabriquer un canot d’écorce. Plus important pour moi comme métisse, c'est d’apprendre les
traditions et cérémonies qui entour une telle création. Marcel est aussi trappeur donc il y a beaucoup plus
de connaissance que la plupart des artisans de canot en en ce qui concerne le matériel avec lequel ont
travaillent.

Au début juin, je reçois l’appel de Marcel pour le rencontrer à Mattawa sur sont terrain de trappe. Ce fut un
échange, une expérience et des émotions inoubliables lors de la cueillette de l’écorce.  De retour une
deuxième fois à la mi-août pour cueillir des racines ainsi que du cèdre.

Mon intention est de fabriquer un petit canot de 3 pieds en préparation pour la fabrication d’un grand canot
de 26 pieds qui aura lieu du mois de novembre à la fin février dans la région d’Oshawa. Ce projet est
commisionner par le Durahm District Métis Council à Oshawa avec le support de Patrimoine Canada et le
Durahm District School Board. Le projet a lieu à l'école secondaire GL Roberts à Oshawa et est ouvert les
jours de semaines pour les visiteurs de la communauté ainsi que tout les élèves de la région.

Voici quelques photos du processus;
ÉTÉ & AUTOMNE 2010
CRÉATION D'UN CANOT D'ÉCORCE
STYLE VOYAGEUR 26 PIEDS
"Kokomis tchiman "
Grand-mère canot
Ce projet est suivit par le Durham District School Board. Ils ont un site web qui documente le processus,
voir
http://spiritcalling.ddsbschools.ca/ddsb-initiatives/birchbark-canoe.html

voici un vidéo de marcel qui partage l'aspect spirituel du canot d'écorce  ***vidéo***