Dans la lumière du soleil ou dans le brouillard de la pluie, le voyageur
extraordinaire se faufile dans les sous-bois, se nourrissant des combats
de ses ancêtres pour leur survie et leur identité. Comme eux, Christian
Pilon parcourt les contrées, de lac en lac, de forêt en forêt. Sa
respiration est tissée de courage comme son canot d'écorce jaunie
résiste au temps. Il est le fier découvreur d'un pays rempli de richesses,
mais surtout de vaillants personnages qui ont bâti une culture vieille de
400 ans. Des décennies plus tard, la race des bâtisseurs francophones
est toujours vibrante dans les yeux de Christian Pilon.

Un voyageur certes mais authentique. Il apprivoise la nature et nous
la fait découvrir comme une complice aimante de tout notre patrimoine
franco-ontarien. Ses yeux pétillent, son regard captive, ses aventures
sont réelles. Conteur oui, mais il est lui-même la légende.    Depuis son
périple de 100 jours dans Destination Nor'Ouest, une épopée en canot
d'écorce de la Télévision française de l'Ontario, Christian Pilon continue
à parcourir la province en habit d'époque. Il n'est pas costumé, il est vrai
il est le livre d'histoire, la carte géographique, le récit de sciences sociales.
Bref, il est le peuple franco-ontarien, de ses origines à aujourd'hui.

Sur scène, il fait rire. L'allégorie de ses aventures conquiert le public. Drôle et sympathique, tous arrêtent de
respirer lorsqu'il essaie d'allumer son feu de brindilles avec une pierre de silex. Le voyageur extraordinaire a une
force de caractère.

Durant ses excursions de canot, il s'attarde parfois à laisser glisser les moments de tranquillité au creux de ses
doigts, le temps d'admirer les attraits de la nature. Toute la journée, il pagaie pour mieux s'endormir le soir venu,
en écoutant soupirer la forêt de ses milles sons nocturnes.

Comme il est divin pour Christian Pilon de voyager au coeur de ce sanctuaire qu'est la nature! Tous ces  mirages
insoupçonnés qu'elle offre, la flore, la faune et les millions de moustiques. Il lutte contre ce fléau avec une
détermination sans borne comme ses ancêtres ont lutté pour leurs valeurs et leurs traditions.

Comme un animal sauvage, Christian Pilon voyage dans son canot d'écorce, d'une rive à l'autre. Il respire la
nature et la palpe du regard. Il fait beaucoup plus que se désaltérer à la source limpide du sous-bois, il s'abreuve
à même la culture amérindienne et se rassasie des victoires de ses pères.

Raconteur conférencier, jamais autant de lumière n'a illuminé un visage comme celui de Christian Pilon lorsqu'il
raconte ses périples sur la trace de ses ancêtres, les fondateurs du pays. On dirait qu'il revient d'exil, là où la
société moderne l'avait éloigné de sa culture, de ses racines. Aujourd'hui, il marche et entend ses pas dans le
sable, il est si
proche de cette grande fresque historique des franco-ontariens. Dans les écoles, avec lui, 20 000 étudiants ont
interrogé l'histoire par la manipulation d'objets, de chansons et de nourriture.
Article de journal Les Nouvelles de Timmins Ontario
Journaliste;  Claire Durocher "Sur la trace des Franco-Ontariens"