BÂTIR UN PONT CULTUREL
FRANCO ANISHNABÉ

PROJET DE CANOT D'ÉCORCE À
L'ÉCOLE DE LA SALLE À OTTAWA
"MOJAG" - JAMAIS SILENCIEUX
hivers/printemps 2013
L'éducation autochtone au CEPEO et les cérémonies entourant
le 400e anniversaire du passage de Samuel de Champlain.
TÉMOIGNAGES

J’œuvre dans le domaine de l’éducation depuis plus de 20 ans, comme enseignante et comme gestionnaire de projets d’élaboration et
d’évaluation de ressources pédagogiques pour le compte du ministère de l’Éducation de l’Ontario. Mon travail m’a confirmé à maintes reprises
les meilleures expériences scolaires dépendent de la qualité de la relation enseignant-élève. En effet, nous sommes toujours à la recherche
de projets et de stratégies d’enseignement qui feront en sorte que les apprentissages de nos élèves soient signifiants et durables. Et ce n’est
pas chose facile.

Je tiens donc à féliciter le CEPEO et l’école De La Salle d’avoir saisi l’occasion de faire vivre le projet de fabrication de canot d’écorce mené
par Christian Pilon. Ce projet est exemplaire comme activité engageante, signifiante et ayant un effet durable pour les élèves de De La Salle.
De plus, le projet a su intégrer de façon souple et naturelle l’approche culturelle de l’enseignement et la perspective autochtone.

Voici quelques éléments gagnants du projet qui sont dignes de mention :
-        Sa durée : les mois d’élaboration ont permis à Christian de tisser des liens de confiance sûrement et tranquillement avec les élèves.
-        Activité porteuse de leçons de vie, dont la plus importante : la patience. C’est un antidote particulièrement important dans un monde à
haute vitesse.
-        Symbolisme du canot : rassembleur, faisant honneur à notre humanité et à notre bel héritage culturel métissé.

Enfin, l’impact positif de ce projet m’a été le plus évident en tant que mère. Ma fille Caroline s’est trouvée, à travers les rituels de la fabrication
et ses échanges avec Christian, un point d’ancrage des plus sains et des plus rassurants, ce qui l’a beaucoup aidée à naviguer la houle de
sa vie durant cette dernière année scolaire.

Megwich, chers collègues du CEPEO et surtout, à toi Christian.
Nicole Cantin

On a passé du beau temps ensemble et j’ai retiré quelque chose de très important - le calme et la paix. Il n’y avait pas de jugements, pas de
barrières. Il n’avait que des amis qui apprenaient et travaillaient ensemble. Et durant mon adolescence, avoir un endroit calme et stable peut
être infiniment précieux.

Marcantonio (élèves de 9ième année, école De La Salle)

Depuis ton arrivée à De La Salle, j’ai pu évoluer en tant que personne et surtout au niveau de ma spiritualité. Grâce à vous, j’ai pu replonger
dans ce qui m’est le plus cher et que j’avais malheureusement enfoui pendant longtemps. Vous m’avez éclairci le chemin qui me semblait
brumeux et sombre. Vous m’avez appris, et vous m’apprenez toujours, de nouvelles leçons, réalisation, histoires et sentiments. Vous m’avez
aussi aidée à me rappeler de leçons que j’avais apprises il y a longtemps. Tout ça pour dire, qu’avec ta présence ainsi que ta force, je peux
fièrement dire que vous êtes l’un de mes mentors qui m’est le plus cher. J’ai ressenti une puissante connexion avec vous qui est d’une force
indescriptible et quasi-étourdissante TU M’AS CHANGÉ! Vous m’avez apporté une richesse incroyable à non-seulement moi mais à plusieurs.
Quel cadeau!

Caroline (élève de 11ième année, école De La Salle)

Merci pour être venu nous guider dans la construction de notre canot. Ce projet m’a permis à comprendre et d’aimer d’avantage ma culture
Mohawk.

Alix (élève de 9ième année, école De La Salle)

Non seulement que tu avais le canot à construire mais tu nous a appris beaucoup sur nous-même. Tu nous a appris à nous connaitre et à
connaitre les autres. De construire un canot de la vraie façon! Wow, Christian j’ai adoré ça. Je veux te remercier de tout mon cœur pour tout
le temps que tu as mis, tant pour le canot que pour nous tous. Et merci pour m’avoir donné une bonne poussé vers l’avant pour trouver qui je
suis et qu’est-ce que je veux devenir. Vraiment, la salle du canot et devenu mon lieu de confort, ou je me sentais accueillit, chez moi, comme
moi.

Benjamin (élève de 10ième année, école De La Salle)

Au début de cette année, je passais des moments très difficiles dans ma vie. Je commençais à vraiment me douter. Puis tu es venu à notre
école pour partager ta culture à l’auditorium lors d’une présentation. Tu n’as pas passé de jugement sur moi. J’avais raison de te faire
confiance, en plus, tu m’as donné des avis qui m’ont aidé énormément. Et finalement, c’est incroyable le montant que j’ai appris lors du projet.
Je suis contente que ce fût toi qui nous as guidés. Tu es drôle, cool et plus important, certain de qui tu es comme personne. J’avais vraiment
besoin de rencontrer quelqu’un comme toi. Tu as vraiment fait une différence dans ma vie de façon positive. Merci pour tout.

Lauren (élève de la 10ième année, école De La Salle)

Cette expérience a changé ma vie complètement d’une bonne façon. Elle ma aider à découvrir une de mes cultures que je n’avais jamais
vraiment porté attention, je te remercie pour ça. Le canot m’as appris beaucoup, la détermination, la force, l’équilibre, la patience, le travail d’
équipe. Il m’a appris sur mes racines Anishnaabe et sur l’histoire. Merci pour me faire aller chercher les réponses moi-même des fois, j’ai
appris beaucoup de cette façon, spécialement sur l’esturgeon, un poisson que j’admire maintenant.

Justine (élève de 10ième année, école De La Salle)

J'ai eu l'honneur et l'immense plaisir de rencontrer le canot pour la première fois aujourd'hui. L'arôme de cèdre m'a saisit dans le couloir. La
première vue de ce magnifique canot en ouvrant la porte m'a émerveillé. C'est une oeuvre d'amour et d'art qui a une âme. On ressent son
énergie dans la pièce. La beauté, la solidité et en même temps la grâce de ce vaisseau contient et reflète à la fois la patience,
l'apprentissage, la passion et l'âme de tous ceux et celles qui ont contribué à sa création. Je suis ébahie. Je comprends mieux aujourd'hui
pourquoi Justine est si engagée dans ce projet. Merci pour tous les cadeaux de la vie que tu lui as offert.

Nathalie "Tortue" Gamache (la maman de Justine)

Merci pour ton écoute, merci pour ta parole, de transmetre ton savoir à la prochaine génération! Et Merci pour la sauge! Content de t'avoir
rencontrer!

Samian
 
lettre_ChristianPilon.pdf
Encore une fois, moi et mon petit chien et un groupe de dix élèves de l'école secondaire publique De La
Salle pour fabriquer ensemble un véritable outil pédagogique tangible et culturel, un canot d'écorce de 14
pieds. Avec une population de 1200 élèves, qui contient 76 différentes cultures, c’était une porte d’
ouverture pour adresser le racisme, les préjugés et guider par exemple.  Être ouvert d’esprit et vouloir
partager sa culture ainsi que prendre le temps d’apprendre les autres cultures, nous pouvons tisser des
liens d’amitié et travailler ensemble dans un atmosphère de tolérance and respect.

À ma grande surprise et mon plaisir, l’esprit et le nom du canot ne s’est pas dévoilé à moi mais à une
étudiante de l’équipe. Le canot se nomme
Mojag, qui signifie jamais silencieux. La traverse du milieu du
canot est décoré avec une multitude d’animaux de l’Amérique du nord mais aussi parvenant de différent
pays du monde pour refléter le multiculturalisme ici à De La Salle. L’esprit du canot est celui de l’esturgeon.
La décoration qui longe le canot fut inspirée par le logo de l’école.
Je vous invite à visionner le vidéo, les photos, et lire les témoignages.